Reconnaître les espèces

 

Vous pouvez aussi télécharger une clé de détermination des espèces de  crapauds et grenouilles ou de  tritons et salamandre pour l'avoir dans votre voiture !

Nous vous rappelons que toutes les espèces d'amphibiens sont protégées. Il est donc interdit de les manipuler sans autorisation, mais ça ne vous empêchera pas de les déterminer !

Groupe des amphibiens sans queue (Grenouilles et crapauds)

Première chose à regarder : l’aspect verruqueux ou lisse de la peauDeuxième chose à regarder : l’œil !

Une peau verruqueuse signera presque certainement l’identité d’un Crapaud, généralement le Crapaud commun.

Peau verruqueuse + pupille horizontale ?

Avec un iris orangé, vous avez devant vous l’amphibien qui est de loin le plus fréquent lors de ces migrations nocturnes : le Crapaud commun.

    

 

Toutefois, à partir du mois de mai, prenez garde aux crapauds de très petite taille (moins de 6 cm) : si leur iris jaune tire un peu sur le vert, il y a des chances qu’il s’agisse du rare Crapaud calamite ! Cette espèce présente souvent également une ligne jaune qui court le long du milieu du dos. Dans ce casprenez une photo pour faire confirmer votre observation.

Crapaud calamite  

Peau lisse + pupille horizontale ?

Vous avez devant vous une grenouille. Les plus fréquentes, lors des migrations nocturnes, sont les grenouilles dites « brunes ». Elles se distinguent par la zone marron foncé en arrière de l’œil, sur les tempes. Les deux espèces de grenouilles « brunes » se ressemblent beaucoup, et vous avez la possibilité de les renseigner comme telles. Il s’agit, après le Crapaud commun, des deux espèces les plus fréquentes lors des migrations nocturnes.

Grenouille rousse    Grenouille agile

Si vous êtes parvenu à distinguer les deux espèces (la Grenouille rousse, à gauche, et la Grenouille agile, à droite), vous pouvez les renseigner au niveau spécifique, mais cela s’adresse aux observateurs plus confirmés.

 

GRENOUILLE AGILE

GRENOUILLE ROUSSE

Taille du tympan

Ø tympan = Ø œil

Ø tympan = 2/3 Ø œil

Profil du museau

profil allongé, pointu

profil busqué

Vue du dos

Replis latéro-dorsaux parallèles

Replis latéro-dorsaux rapprochés au milieu du dos

Couleur du ventre

Ventre blanc crème, jaunâtre ou rosé généralement uniforme

Ventre blanc crème, + ou – taché ou marbré de noirâtre ou jaunâtre ou rougeâtre

Taille des pattes arrière

très longs

courts

Aspect de la peau

peau lisse

peau légèrement verruqueuse

 
 

Grenouille rousse    Grenouille agile

En l’absence de tache sombre sur les tempes, vous êtes certainement face à une grenouille de coloration verte. Elle appartient au groupe « Grenouille verte », au sein duquel l’identification à l’espèce est complexe, et n’est pas nécessaire ici. Les grenouilles vertes sont très communes autour des mares, mais elles migrent moins que les grenouilles « brunes ».

Grenouille verte    Grenouille verte

Le cas se présente extrêmement rarement mais si la grenouille que vous observez est de couleur vert pomme unie sur le dessus du corps (parfois plus brunâtre), il s’agit alors d’une Rainette verte. Cette espèce se caractérise aussi par une bande sombre qui s’étend sur tout le côté du corps, du museau jusqu’aux membres postérieurs. Une photo est nécessaire pour faire valider l’observation.

[[{"type":"media","view_mode":"media_preview","fid":"282","attributes":{"alt":"","class":"media-image","height":"180","width":"180"}}]]

Pupille verticale ?

Si jamais la pupille est verticale, vous avez en face de vous une espèce très intéressante : l’Alyte accoucheur ou le Pelodyte ponctué. Ces deux espèces sont très rarement 
observées lors des migrations nocturnes. Le premier ressemble vraiment à un crapaud, de petite taille, le second ressemble plus à une petite grenouilleet il est généralement assez vert. Une photo est nécessaire pour faire valider l’observation.

Alyte accoucheur       Pélodyte ponctué

Pupille en cœur et ventre jaune à taches noires ?

Vous êtes vraiment chanceux : vous êtes tombés sur le rarissime Sonneur à ventre jaune. Prenez absolument une photo en deux faces !

sonneur à ventre jaune

 

Effectifs moyens d’Anoures sauvés en 2010 et 2011 sur les crapauducs de Larchant (77) et d’Auffargis (78) :

Espèce

Effectif moyen

Larchant + Auffargis 2010-2011

Crapaud commun

12000

Grenouille agile

215

Grenouille rousse

86

Grenouille verte

77

Crapaud calamite

0

Alyte accoucheur

0

Pélodyte ponctué

0

Rainette verte

0

Sonneur à ventre jaune

0

 

Groupe des amphibiens avec queue (Salamandre et Tritons)

Corps noir et jaune, queue ronde

C’est une Salamandre tachetée, une espèce magnifique, très discrète, que l’on trouve parfois lors des migrations nocturnes.

Salamandre tachetée

Queue aplatie verticalement, un peu comme celle d’un têtard : Tritons

Parmi les tritons, on peut distinguer :

Les tritons de petite taille (moins de 12 cm)

On trouve dans cette famille les deux espèces les plus répandues, le Triton palmé (le plus petit de tous les tritons) et le Triton ponctué. Leur ventre est orangé avec des ponctuations noires, mais la femelle est plus délavée et moins tachetée. Le meilleur moyen de les différencier est de regarder leur gorge : si elle est plus pâle que le ventre et non tacheté, c’est un Triton palmé. Si elle est plus sale que le ventre, et généralement tachetée, c’est un Triton ponctué.

 

TRITON PALMÉ

TRITON PONCTUÉ

Taille

5 à 8 cm

6 à 9 cm

 Gorge

Gorge de couleur chair dépourvue de pigmentation

Gorge pigmentée de gris cendré ou ponctuée

triton ponctue en phase terrestre    Triton palmé

 Triton palmé      Triton ponctué     Triton ponctué

Une troisième espèce de petit triton se trouve chez nous : le Triton alpestre. Il se reconnaît à son ventre orange vif, sans taches. Le dos du mâle est gris bleuté (verdâtre chez la femelle). Ses flancs ont un motif noir et blanc « en treillis ».

triton alpestre  triton alpestre

Les tritons de grande taille (plus de 14 cm), avec une crête de ‘dragon’ chez les mâles en phase aquatique, mais pas lors de leurs périodes migratoires.

Deux espèces sont présentes en Île-de-France. La plus fréquente est le Triton crêté : il se reconnaît à son ventre jaune orangé à grosses taches noires, ses flancs mouchetés de points blancs et son dos brun noir. 

Chez le mâle, la crête dorsale est très dentée. Plus rare, on trouve le Triton marbré, surtout dans le sud-ouest de la région. Il s’agit du seul triton à ventre sombre, gris foncé à noirâtre, moucheté de blanc. Son dos est marbré de vert et gris sombre, traversé par une ligne orange médiane chez la femelle, et par une crête dorsale chez le mâle.